Chronique du peule élu-dé

Mise aux voix par trois (é)lecteurs : Laurence, Simon et Véronique

Entre lecture, théâtre, conférence gesticulée, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie d’une municipalité comme si vous y étiez !

Les élections municipales approchent. Parité oblige, le maire sortant se met en chasse de femmes…
L., la nouvelle élue,témoigne…
La pièce de « théâtre qui rue » d’Omar Rihanne, publiée en 2018 par le collectif L’Ouvrage*, déroule la chronique d’une élection municipale, une élection « pour de vrai » : constitution de la liste, campagne électorale, vote, désignation des adjoints, séances du conseil municipal, tentative de lancement, par L., la nouvelle élue, d’un conseil citoyen tiré au sort, face à un maire tout puissant, accoutumé au fait du prince…
Les spectateurs prennent place autour de la table du conseil avec L ., la nouvelle élue, le Crieur Public, conteur de cette chronique « tambour battant », et un-e troisième larron-ne endossant tour à tour tous les rôles de ce spectacle électoral : le Maire, les conseillers municipaux, la directrice des services, le conférencier, sans oublier Marianne, la « voix du peuple », qui vient porter un regard éclairé sur la vie démocratique de ce petit village contraint d’instaurer la parité.
Aux premières loges, les spectateurs dépouillent, participent à la criée, assistent aux commissions et conseils municipaux. Ils peuvent éprouver physiquement le statut singulier de l’élu et percevoir, jusque dans la bouffonerie des scènes et des personnages, il s’agit moins de représenter le peuple que le grand spectacle électoral… élus de la majorité ou de l’opposition, agent municipal ou spectateur, chacun, au final, tient son rôle dans cette vaste pantomine « qui joue, ce soir encore, près de chez vous, en salle du conseil, selon des codes directement inspirés des pratiques de cour et d’exercice du droit divin issues de l’ancien régime ».

Cette Chronique du peuple élu-dé est une forme hybride entre lecture, théâtre et conférence gesticulée.

Elle se joue autour d’une table basse avec trois lecteurs.

Elle est adaptée aux ados (à partir de 15 ans) et adultes.

À la fin du spectacle un temps d’échange à chaud est ouvert afin que chacun puisse exprimer ses ressentis et rebondir sur les questions soulevées par la lecture. La poursuite de cet échange de façon plus informelle et conviviale autour d’un repas ou pot partagé est vivement conseillée.

Durée : environ 1h30, plus entracte (une dizaine de minutes) entre les deux actes pendant lequel les spectateurs sont invités à préparer la criée publique.

Jauge idéale : 30 à 40 personnes

Espace scénique : 3 mètres de largeur, 2 mètres de profondeur

Besoins techniques : prises de courant. Possibilité d’apporter un pack lumières et son.

Temps d’installation : 1h